Plusieurs navires et un avion chasseur d'ouragans de la NOAA, détourné de son étude de la tempête, se sont mis à sa recherche et de ses 14 membres d'équipage[126]. Le 2 septembre, les images satellites ont montré que la circulation en surface était mieux définie et que le système était plus concentré. Depuis juin, l’État du sud des États-Unis a été sur la trajectoire de six tempêtes majeures, dont deux ouragans, en l’espace de six semaines. à 1 870 km à l'est des Petites Antilles tout se déplaçant en direction ouest-nord-ouest à une vitesse de 19 km/h[93]. La Louisiane…, une histoire d’ouragans. Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d'opérer et d’améliorer nos services ainsi qu'à des fins publicitaires. Elle est passée à 45 km à l'est de Great Abaco avec la plus grande partie de ses pluies tombant à l'est et au nord de sa trajectoire[81]. Le 11 juillet l'ouragan Barry se forma dans le golfe du Mexique et toucha la Louisiane le 13 juillet. La saison des ouragans, qui n’est pas encore terminée, est particulièrement intense cette année. Le 1er septembre à 12 h UTC, l'ouragan atteignit finalement la catégorie 5 à 55 km à l'est de Great Abaco. À 15 h UTC le même jour, le bulletin final du NHC reclassa la tempête en cyclone extra-tropical à 1 525 km de Cork en Irlande avec des vents soufflant encore à 130 km/h[125]. Tôt le matin du 25, l’imagerie satellitaire indiquait qu'un système dépressionnaire sur l'ouest du golfe du Mexique était en train de se former en surface[145]. Celle-ci fit presque du surplace les deux jours suivants mais est devenu la tempête tropicale Erin à 3 h UTC le 28 août[58]. Ce faible système n'a donné que des pluies modérés et des vents forts dans les Bahamas et la côte sud-est de la Floride. Ces perspectives reflétaient des facteurs climatiques en compétition. En mi-journée le 27 septembre, le NHC déclassa le système très allongé au niveau de dépression tropicale à 630 km au sud-est des Bermudes[117]. Le 8 septembre en soirée, la tempête a commencé à courber vers le nord puis le nord-est alors qu'elle était à 2 015 km à l'ouest des Açores[77]. La saison des ouragans dans l’Atlantique, qui dure officiellement du 1er juin au 30 novembre, s’annonce particulièrement intense cette année. Dorian a ensuite quitté les Outer Banksà la catégorie 1 et atteint la Nouvelle-Écosse le 7 septembre à la catégorie 2 avant de devenir extra-tropicale en touchant la côte. Aucun effet significatif de ses pluies sur les îles du Cap-Vert n'est connu. La convection avait alors complètement disparu autour du système qui était entré dans une boucle dans le sens horaire autour de ce point. Il a plongé dans le noir et causé des dégâts plus importants par le vent aux Bermudes le 18 septembre mais aucun décès. Avec 20 systèmes, mais seulement 18 d'intensité de tempête tropicale ou plus, et une énergie cumulative des cyclones tropicaux (ACE) de 130, la saison 2019 a connu une activité bien au-dessus de la moyenne[3]. À 3 h UTC le 16 septembre (tard le soir du 15 local), le NHC a rehaussé le système au niveau d'ouragan de catégorie 1 alors qu'il était à environ 400 km au nord des Bahamas et 1 260 km à l'ouest de Bermudes. Après être passé au large de l'archipel le 15 septembre sans causer trop de dégâts, elle est devenue un ouragan le 16 septembre et a atteint son apex de catégorie 3 le 18 septembre en direction des Bermudes où il a causé des dégâts par la pluie et les vents en passant au nord de l'archipel. À 18 h UTC le 4 septembre, Fernand toucha la côte mexicaine au nord de La Pesca avec des vents soutenus de 65 km/h et en se dirigeant vers l'ouest-nord-ouest sur un relief très marqué[68]. Le 18 à 9 h UTC, la dépression tropicale Dix a évolué en tempête tropicale, nommée Jerry, à 1 545 km à l'est dans Petites Antilles[94]. Après être entré dans les terres, le système s'est dirigé lentement vers le nord et a déversé des quantités de pluies s'approchant de celles laissées par l'ouragan Harvey en 2017 tout en se comblant lentement au cours des 48 heures suivantes. Dès le 12 septembre, un nouveau système est repéré au large de Porto Rico. Elle ne fit que des dégâts mineurs. À 18 h UTC, l'ouragan a atteint sa force maximale en touchant l'île d'Abaco alors que ses vents étaient de 295 km/h, sa pression de 910 hPa et sa vitesse toujours en ralentissement à 11 km/h[53]. Elles ont provoqué la disparition d'un homme à Monterrey et l'évacuation de certaines zones près de cours d'eau en crue[70]. Par la suite, Melissa s'est tourné vers le large en suivant le tracé du Gulf Stream, sa source d'énergie, tout en faiblissant graduellement. Au matin du 27 octobre, Pablo était rendu à 640 km à l'est-nord-est de la base aérienne de Lajes (Açores), ses vents soufflant à 110 km/h et montrant un très petit œil à mi-troposphère[152]. Deux heures plus tard, le NHC la reclassait en tempête tropicale Fernand[67]. Par la suite, la tempête post-tropicale affecta les îles Britanniques les 3 et 4 octobre. Le 14 septembre, le NHC a commencé à surveiller une onde tropicale. La saison des ouragans, qui n'est pas encore terminée, est particulièrement intense cette année. Jerry a atteint la catégorie 2 le 20 septembre à 3 h UTC avec des vents de 165 km/h et une pression de 976 hPa à 625 km des îles du nord des Petites Antilles[99]. Au Venezuela, la pluie de Karen a provoqué des inondations et des pannes de courant à Caracas et à La Guaira[110]. énergie cumulative des cyclones tropicaux, National Oceanic and Atmospheric Administration, Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, Saint-Thomas (îles Vierges des États-Unis), îles Vierges des États-Unis et Britanniques, Sainte-Croix (îles Vierges des États-Unis), Saison cyclonique 2019 dans l'océan Atlantique nord, Site du Centre canadien de prévision des ouragans, Saison cyclonique 2019 de l’océan Atlantique, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Saison_cyclonique_2019_dans_l%27océan_Atlantique_nord&oldid=177062726, Pages avec des arguments non numériques dans formatnum, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Portail:Sciences de la Terre et de l'Univers/Articles liés, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. La saison des ouragans dans l'Atlantique, qui dure officiellement du 1er juin au 30 novembre, s'annonce particulièrement intense cette année. Le 5 octobre, le NHC a commencé à surveiller une zone orageuse se dirigeant vers un système dépressionnaire frontal au large de la côte du Mid-Atlantic des États-Unis[129]. Barry est redescendu à une dépression tropicale à 21 h 0 UTC le 14 juillet[33]. Après plusieurs jours d'accalmie, le NHC a recommencé à suivre à partir du 8 octobre trois perturbations. La Louisiane bénéficie des conditions climatiques favorables aux visites touristiques neuf mois dans l'année. Les effets de sept tempêtes ou ouragans se sont fait ressentir, à des degrés divers, en Louisiane, particulièrement affectée cette saison. Pendant que Dorian traversait l'arc antillais, la dépression Six devenait temporairement la tempête tropicale Erin avant d'être absorbée par un système frontal et de traverser les provinces Maritimes où ses restes donnèrent de fortes quantités de pluie. Le 23 août, elle a formé un système dépressionnaire dans l’océan Atlantique entre les îles du Cap-Vert et les Petites Antilles[43] Il s’est rapidement organisé et vers midi le lendemain le NHC l'a classé dépression tropicale Cinq à 1 300 kilomètres à l'est-sud-est de la Barbade[44]. À 3 h UTC le 25 novembre, le NHC émis son dernier bulletin car Sebastien était devenu un cyclone extratropical à 370 km au nord-nord-ouest des Açores, se dirigeant vers les îles Britanniques[168]. Le 8 août, la NOAA a publié sa deuxième prédiction consistant à augmenter le nombre de tempêtes nommées pour être de 10 à 17 tempêtes nommées, dont 5 à 9 ouragans et 2 à 4 ouragans majeurs[16]. ‘Je n’ai jamais rien vu de tel’ Après un mois d'inactivité, la tempête tropicale Chantal s'est formée bien au large de la côte Est des États-Unis tard le 21 août. Le 9 juillet, peu avant l'entrée du système dans le golfe, le creux est devenu une large dépression n'ayant pas encore de centre de circulation bien défini. En Nouvelle-Écosse, les précipitations avec les restes d’Erin ont été plus abondantes que pour l'ensemble des mois de juillet et d'août combinés avant la tempête. Passant ensuite sur des eaux de plus en plus froides, le système est redescendu à tempête tropicale tôt le 28 octobre et il est devenu post-tropical en dissipation en après-midi. Le 26 septembre, l'ouragan devenit de catégorie 3, le troisième ouragan majeur de la saison, à 1 600 km à l'ouest du Cap-Vert, puis de catégorie 4[121],[122]. Tôt le 3 septembre, la perturbation a été désignée par le NHC comme cyclone tropical potentiel Sept, avec 100% de chances de devenir une dépression tropicale incessamment Durant la nuit du 20 au 21 septembre, Jerry était retombé au niveau de tempête tropicale à 385 km au nord de San Juan, Porto Rico après être passé au large des Petites Antilles[101]. La saison des ouragans dans l'Atlantique, qui dure officiellement du 1 er juin au 30 novembre, s'annonce particulièrement intense cette année. Une zone de basse pression sur la mer des Caraïbes occidentales le 12 octobre s'est déplacée vers le golfe du Mexique où elle a commencé à s'organiser légèrement pour devenir le cyclone tropical potentiel Seize le 17 octobre. Le 15 juillet, à 21 h 0 UTC, le système est devenu une dépression post-tropicale au nord de l'Arkansas et le NHC a passé la main au Weather Prediction Center pour le suivre[34]. Le vendredi 11 octobre, le NHC a commencé à surveiller une onde tropicale qui devait émerger de la côte africaine au début de la semaine suivante. Laura détient la plus forte intensité sur les USA avec des vents soutenus ayant atteint 130 nœuds juste avant l’impact sur la côte de Louisiane. Le 4 juin, le CSU a légèrement augmenté ses chiffres à 14 systèmes nommés avec 6 ouragans dont 2 majeurs, en tenant compte de la tempête subtropicale Andrea[10]. Le NHC[N 1] a émis son premier bulletin à 18 h 30 (heure locale) (22 h 30 UTC)[28]. Avant et pendant la saison, plusieurs services météorologiques nationaux et agences scientifiques prévoient combien de tempêtes tropicales, d'ouragans et d'ouragans majeurs (Catégorie 3 ou plus sur l'échelle de Saffir-Simpson) se formeront pendant une saison. Ces organismes comprennent le Consortium sur les risques de tempête tropicale (TSR) du University College London, le National Weather Service de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) américaine et l'Université d'État du Colorado (CSU). D'autre part, une température de surface de la mer plus chaude que la moyenne prévue dans l'océan Atlantique tropical et la mer des Caraïbes, ainsi qu'une mousson renforcée en Afrique de l'Ouest, favorisaient une activité accrue des ouragans[15]. Le lendemain matin, le système devenait la tempête tropicale Gabrielle se dirigeant vers le nord-ouest à 15 km/h[75]. Des stations de volontaires ont rapporté jusqu'à 111 mm à Jolicœur/Sackville au Nouveau-Brunswick et jusqu'à 95 mm à Borden-Carleton sur l'Île-du-Prince-Édouard, dans le même axe que les maximums en Nouvelle-Écosse. Deux d'entre elles n'ont rien donné mais la troisième s'est finalement organisée le 11 octobre à 15 h UTC en tempête subtropicale nommée Melissa, soit un hybride entre un système frontal et tropical, au large de Nantucket dans le Massachusetts avec des vents soutenus de 100 km/h. Cependant, se trouvant dans un zone de cisaillement des vents en altitude, il est retombé à la catégorie 1 dès la mi-journée selon les données de reconnaissance aérienne. À 15 h UTC le 14 octobre, le NHC a annoncé que le système était devenu post-tropical à 650 km au sud-sud-est de Cap Race, Terre-Neuve, et qu'il serait absorbé par un creux frontal au cours des jours suivants. Le 26 août à 21 h UTC, le NHC reclassa le système en dépression tropicale Six à 480 km au sud-est du Cap Hatteras, Caroline du Nord[57]. Il est resté plus de 24 heures à la catégorie 5 puis s'est affaibli graduellement tout en faisant du surplace sur le nord des Bahamas, y causant une large dévastation et de nombreux morts. Selon le Service météorologique du Canada (SMC), la vallée d'Annapolis et la région de la baie de Fundy ont reçu le plus de précipitations avec un maximum de 162 mm à Parrsboro et 127 mm à Greenwood. Le 24 novembre au matin, Sebastien était rendu à 1 175 km à l'ouest des Açores et montrait des signes de transition vers un système post-tropical[166]. L’inquiétude fut grande en Louisiane, où l’état d’urgence est décrété dans le bulletin du service météorologique pour La Nouvelle-Orléans, l’embouchure du Mississippi et toute la côte atlantique à 23 h (heure locale) le 11 juillet, ceux-ci se souvenant du terrible ouragan Katrina de 2005. Il a quitté le cap Hatteras le 6 septembre au matin à la catégorie 1 en direction des provinces de l'Atlantique du Canada. Le 27 novembre 2019, le bilan provisoire passait à 70 morts aux Bahamas, 1 à Porto Rico et 9 morts indirects aux États-Unis[22]. Tôt le 21 juillet, le NHC a commencé à suivre une onde tropicale à environ 500 km à l'est des Bahamas[36]. Saison des ouragans : s’informer, se préparer Le Consulat Général de France en Louisiane invite les visiteurs et les résidents à s’informer régulièrement pendant la période comprise entre le … Les vents soutenus de cette dépression demeuraient de l'ordre de 90 km/h [169]. Même à ce stade, il fut caractérisé par de fortes pluies. Les vents maximums soutenus n'était plus que de 140 km/h alors que l'ouragan était à 205 km au nord-est de Barbuda[100]. La surcote associée avec la tempête frontale côtière antérieure et le cyclone subtropical ont causé des inondations côtières locales dans le Maryland, le Delaware et le New Jersey. Humberto a causé que des effets mineurs sur le nord des Bermudes[N 2],[88]. La saison s'est terminée avec la tempête tropicale Sebastien le 25 novembre et fut plus active que la moyenne avec 20 systèmes, mais seulement 18 d'intensité de tempête tropicale ou plus, ainsi qu'une énergie cumulative des cyclones tropicaux (ACE) de 130[3]. Martin, Saint-Barthélémy, Saba and Saint-Eustache alors que Jerry était à 1 230 km de ces îles[95]. Saison des ouragans louisiane 2020. Selon Météo-France, les côtes atlantiques françaises subiraient également des rafales de 80 à 110 km/h et de fortes marées, c'est pourquoi des vigilances jaune à orange furent émises[171]. Ces légères augmentations furent tirées de l'évaluation qu'aurait la fin de l'épisode El Niño dans le Pacifique sud-est, ce dernier ayant jusqu'en août servi d'inhibiteur à la formation de cyclones. De son côté, Dorian devint un ouragan de catégorie 1 en passant sur les îles Vierges le 28 août, puis de catégorie 2 au sud-est des Bahamas et de catégorie 3 à l'est des îles du nord de ce pays le 30 août, soit le premier ouragan majeur de la saison. La saison des ouragans 2020 est en pleine effervescence dans l'Atlantique Nord. Vingt-quatre heures après sa formation, Chantal fut rétrogradée au niveau de dépression tropicale à 935 km au sud-sud-est de Cap Race, Terre-Neuve, alors que le système commençait à incurver sa trajectoire vers l'est-sud-est et à entrer dans une zone défavorable à sa survie[41]. Aucun effet significatif rapporté. L’ouragan Laura, qui a atteint la Louisiane jeudi 27 août avec plus de force que Katrina en 2005, a fait au moins 14 morts dans le sud des États-Unis. En pleine crise sanitaire et économique, des milliers d’habitants déplacés y attendent depuis plusieurs semaines l’aide du gouvernement fédéral. Sa trajectoire tournait également en direction de ce dernier archipel[82]. Cette dépression frontale traversa ensuite les provinces de l'Atlantique du Canada causant de lourds dégâts. D'une part, le phénomène El Nino, présent au moment des prévisions, était prévu de persister ce qui inhibe l'intensité de la saison des ouragans. À 21 h UTC, les gouvernements français et néerlandais ont émis une veille de tempête tropicale pour Saint-Martin/St. Actualités, Les articles, Louisiane et États-Unis 0 commentaire Une saison cyclonique exceptionnelle A l’heure où j’écris ces lignes, un sixième système tropical nommé Zeta menace les côtes de Louisiane. Le 23 mai, le National Weather Service de la NOAA a publié sa première prévision, appelant à une saison presque normale avec de 9 à 15 systèmes nommés, de 4 à 8 ouragans dont de 2 à 4 ouragans majeurs[15]. Même si les conditions étaient loin d'être favorables, le système est devenu la dépression tropicale Trois le 22 juillet à 195 km au sud-est de West Palm Beach, Floride[37]. En moyenne, une saison des ouragans de l'Atlantique entre 1981 et 2010 a comporté douze tempêtes tropicales, six ouragans et trois ouragans majeurs, avec un indice d'énergie cyclonique accumulée (ACE) compris entre 66 et 103 unités[4]. Laura est le 12ème système cyclonique de la saison 2020. Tout de suite après, des avis d'alertes à la tempête tropicale ont été lancés par les gouvernements de Trinité-et-Tobago, de la Grenade et de ses îles et de Saint-Vincent-et-les-Grenadines[107]. De façon assez exceptionnelle, cette tempête tropicale de très petit diamètre et la dépression extra-tropicale mère cohabitaient[150]. Du 21 au 23 septembre, la tempête poursuivit sa progression lente et sans changement d'intensité vers le nord-nord-ouest dans un environnement de modérément à fortement cisaillé[102]. Le Centre national des ouragans … Il remonta vers les Bahamas et devint la tempête tropicale Humberto tard le 13 septembre (3 h UTC le 14 septembre). La dernière modification de cette page a été faite le 28 novembre 2020 à 16:57. Le 14 septembre, une large zone d’averses et d’orages s'est formée sur l’est du golfe du Mexique. Melissa a donc graduellement perdu sa zone convective et son intensité[133]. Il a ensuite traversé l'est du Canada avant de sortir au nord-est de Terre-Neuve et d'aller se fusionner avec une autre dépression au sud du Groenland le 10 septembre. Le premier cyclone, la tempête subtropicale Andrea, s'est formé le 20 mai mais ce n'est qu'à la fin août que l'activité a vraiment prit son envol. À 15 h UTC, il est même devenu un ouragan de catégorie 1, même s'il se trouvait au-dessus d'eaux à 20 °C, à 865 km au nord-est de Lajes avec rayon à l'intérieur duquel ses vents d'ouragan soufflaient n'était cependant que de 20 km[153]. Le 9 juillet, le CSU a mis à jour ses prévisions, gardant les mêmes chiffres que précédemment[11]. Se dirigeant vers le nord à environ 15 km/h, elle est était déjà en voie de dissipation 24 heures plus tard, passant entre la côte sud-est des États-Unis et les Bermudes. À 15 h UTC, le NHC reclassa le système en cyclone post-tropical en dissipation qui serait absorbé dans les 24 à 36 heures suivantes par une importante dépression des latitudes moyennes sur l'Atlantique nord[156],[157]. Le 25 au matin, c'était devenu un creux barométrique au large de la Floride et de la côte de la Géorgie. Le 17 septembre, le NHC a commencé à surveiller une onde tropicale sortant de l'Afrique et du Cap-Vert[105]. Ces restes furent absorbés le 19 juillet par une dépression frontale près de New York. À certains endroits, l'équivalent de six mois de pluie sont tombés en six heures, causant des glissements de terrain près de la capitale de l'État, Monterrey, inondant des maisons et des routes, emportant des ponts et endommageant au moins 400 écoles. C'est la troisième année que le National Hurricane Center américain émit des avis et avertissements pour des « cyclones tropicaux potentiels », des perturbations qui n'ont pas encore atteint au moins le stade de dépressions tropicales mais qui avaient une probabilité élevée de le devenir et qui pouvaient causer des effets importants aux terres dans les 48 heures suivantes[2]. Le 25 septembre à 9 h UTC, Lorenzo est devenu un ouragan avec des vents de 130 km/h, et une pression minimale de 988 hPa à 1 030 km à l'ouest de îles du Cap-Vert tout en continuant de s'intensifier. La nuit suivante, elle est redevenue une tempête tropicale en s'approchant de Porto Rico et des îles Vierges, y donnant de la pluie forte[112]. Le NHC le rehaussa à la catégorie 2 à 16 h UTC, puis le déclara cyclone post-tropical à 21 h UTC mais restant à la même intensité. La saison des ouragans dans l’Atlantique, qui dure officiellement du 1er juin au 30 novembre, s’annonce particulièrement intense cette année. Trois heures plus tard, le cisaillement du vent a commencé à augmenter, entraînant un affaiblissement du système. Il est devenu officiellement une dépression tropicale dès 15 h UTC à 295 km à l'est de La Pesca (Tamaulipas) au Mexique[66]. L’ouragan est devenu la 10e tempête portant un nom à frapper les États-Unis cette année, un chiffre encore jamais atteint. Noter le chef d’îlot de votre zone Si vous disposez d’un iPhone ou portable Android, vérifier que les alertes du gouvernement sont "ON" (La rubrique se trouve dans "réglages") Devenu un cyclone post-tropical, il traversa l'Atlantique et atteignit les îles Britanniques comme une faible dépression qui fut absorbée par une plus importante venant de plus au nord. À 0 h 30 UTC le 31 août, ce fut rehaussé à la catégorie 4 à la suite du rapport d'un avion chasseur d'ouragans qui mesura des vents de 215 km/h[51]. Les effets de sept tempêtes ou ouragans se sont fait ressentir, à des degrés divers, en Louisiane, particulièrement affectée cette saison. Bien que Nestor n'ai vécu que peu de temps et fut désorganisée, elle a généré de fortes pluies et causé une éruption de tornades dans le sud-est des États-Unis à la mi-octobre 2019. Vers 0 h UTC le 25 septembre, le centre mal défini de Karen est passé sur les îles Vieques et Culebra de Porto Rico pendant que plus à l'est, des rafales à 69 km/h soufflaient sur Saint-Thomas (îles Vierges des États-Unis)[113]. À la fin mai, le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) a publié sa prévision pour la saison des ouragans. Il redescendit à la catégorie 3 le 28 septembre, mais dans la nuit du 29 septembre, il passa en 2 heures à la catégorie 5 avec des vents de 260 km/h et une pression minimale de 925 hPa. Cependant, cet État se découvre en toute saison, puisque l'hiver est relativement doux comparé à celui du nord des États-Unis d'Amérique.. Les amateurs de bonne musique ne manqueront pas le rendez-vous annuel lors du Festival de jazz dans le vieux carré de La Nouvelle Orléans. Cet intensité n'a pas duré longtemps car à 15 h UTC le NHC rétrograda le système à dépression tropicale qui commençait finalement à accélérer vers le nord-nord-ouest à 20 km/h[59]. Se préparer pour la saison des ouragans : S’inscrire au registre du consulat, vérifier que vos informations sont à jour. On compte également Humberto qui fut le second ouragan majeur de la saison et Lorenzo, le second ouragan de catégorie 5. Cette tempête est la 25 e portant un nom dans une saison des ouragans dans l’Atlantique inhabituellement agitée, durant laquelle plusieurs records ont été battus. À 3 h UTC le 30 août, le NHC rehaussa à nouveau l'ouragan à la catégorie 2 de l'échelle de Saffir-Simpson avec des vents de 165 km/h alors qu'il était à 470 km à l'est-nord-est de îles les plus au sud des Bahamas[49]. Nous vous rappelons que votre inscription au Registre des Français établis hors de France entraîne votre intégration dans le plan de sécurité du consulat. Une onde tropicale suivie depuis le 12 octobre sur l'Amérique centrale a émergé dans la baie de Campêche le 17 octobre et fut déclarée un cyclone tropical potentiel par la NHC. Le 12 octobre à 21 h UTC, le NHC mentionna que Melissa avait fait une transition tropicale à 500 km au sud-est de Nanktuket selon son apparence sur les images satellitaires et la structure de vent tirée des données de leur diffusomètre[132]. Le 14 octobre, le très large système dépressionnaire est devenu suffisamment organisé pour être reclassé dépression tropicale Quinze à 515 km au sud-est des îles du Cap-Vert[139]. [65]. Prise dans une circulation en altitude est elle rapidement devenue extra-tropicale le 19 octobre en mi-journée, avant que son centre touche le nord de la Floride. Karen a provoqué des inondations à Tobago, piégeant certaines personnes dans leurs maisons, déracinant des arbres et provoquant des pannes de courant. Accueil > Vivre et voyager en Louisiane > Sécurité > Saison des ouragans. La première, Olga, est apparue dans le nord du golfe du Mexique le matin mais devint post-tropicale dès la soirée. Lorenzo ne resta pas longtemps à cette intensité et retomba à la catégorie 2 le 30 septembre en se dirigeant vers les Açores qu'elle frappa à la catégorie 1 le 2 septembre. Parallèlement, deux autres systèmes sont apparus au même moment. Vingt-heures plus tard, la tempête s'était légèrement intensifiée et se retrouvait à plus de 900 km au nord-est des Petites Antilles alors que son déplacement était en accélération[164]. Des précipitations totales de 30 mm ou plus furent signalées à plusieurs endroits dans l'État, avec un maximum de 94 mm à Port Isabel[73]. La saison des ouragans dans l’Atlantique, qui dure officiellement du 1er juin au 30 novembre, s’annonce particulièrement intense cette année. Tôt le matin du 25 octobre, le NHC nota que le centre dépressionnaire laissé derrière une dépression des latitudes moyennes en occlusion montraient des signes de redéveloppement tropical ou subtropical. Le 20 septembre à 3 h UTC, le système est devenu un cyclone post-tropical à 845 km au sud-sud-ouest de Cap Race, Terre-Neuve, mais dont les vents soutenus étaient encore de 155 km/h (équivalent d'un ouragan de catégorie 2)[87]. Le total des dommages à Nuevo León furent estimés à 213 millions $US[23]. La pluie a causée des inondations et des glissements de terrain sur certaines régions du sud-est de Porto Rico et les îles Vierges qui ont reçu plus de 125 mm[114],[115]. Le Met Office britannique a publié ses prévisions le 21 mai, prévoyant 13 tempêtes nommées (excluant Andrea) avec 7 ouragans, dont 3 ouragans majeurs, et une énergie cyclonique accumulée de 109 unités[14]. Une veille de tempête tropicale fut lancée en soirée pour les Bermudes. L'organisation de la dépression se déteriorait en même temps et le 16 octobre à 9 h UTC, le NHC a émis son dernier bulletin, mentionnant que Quinze se dégradait dans un creux barométrique à 145 km au nord de l'archipel[142]. La fin de la saison serait plus active selon ces trois prévisions[16]. Le 31 à 15 h UTC, Rebekah était toujours encastré dans la dépression frontale et perdait graduellement de son organisation. Le 23 août, le système atteignit la pointe sud-est de la Floride et la probabilité devint importante[56]. Dans l'État de Tamaulipas, il est tombé 300 mm pluie en 48 heures, entraînant certaines inondations côtières[71],[72]. La saison des ouragans dans l’Atlantique, qui dure officiellement du 1er juin au 30 novembre, s’annonce particulièrement intense cette année. La seconde, Pablo, s'est formée au sud-ouest de Açores et est passée près des îles les plus à l'est tard le 26 octobre avant de devenir un ouragan de catégorie 1, sur des eaux pourtant froides, 18 heures plus tard. La menace principale de Fernand et de ses restes provenait des quantités importantes de pluie qui pouvaient causer des inondations et des glissements de terrain selon le NHC. La saison des ouragans dans l’Atlantique, qui dure officiellement du 1er juin au 30 novembre, s’annonce particulièrement intense cette année.

Avis Terre De Viking, Livraison Restaurant Oise, Odyssée Texte Bilingue, Citation Conseil Constitutionnel Juridiction, Couvreur Toiture Martinique, Odyssée Texte Bilingue, Groupon La Rochelle,